Vous avez des questions? Clavardage

Arnaques touristiques à éviter à New York

New York, comme d’autres villes, possède son lot d’escrocs créatifs. Nous avons dressé une liste d’arnaques à connaître lorsque vous visitez la Grosse Pomme. New York est une ville sûre, mais nous vous recommandons de lire les lignes suivantes afin de ne pas vous faire escroquer pendant votre voyage.

Billets à vendre pour le Staten Island Ferry gratuit

Si quelqu’un s’approche de vous et essaie de vous montrer un billet pour le ferry de Staten Island, continuez à marcher. Le traversier vers Staten Island est un moyen de transport gratuit pour ceux qui doivent se rendre à Staten Island.

L’arnaque de la bouteille

Vous marchez quand soudain quelqu’un vous rentre dedans et vous entendez une bouteille se briser. Le passant se met immédiatement en colère contre vous et exige que vous payiez pour ce que vous venez de casser. S’il devient agressif, proposez-lui de trouver un policier qui résoudra le conflit. Il vous laissera immédiatement tranquille. Les escrocs recherchent les personnes qui se sentent mal au moindre incident et qui ouvrent rapidement leur portefeuille pour régler le faux problème.

Les super héros de Times Square

Il est impossible de manquer les Super Héros ou des personnalités bizarres à Times Square. Leur but est de se faire prendre en photo avec vous. Ça a l’air génial jusqu’à ce qu’ils demandent à être payés pour ce service souvent imposé. Si vous décidez de continuer à marcher après la prise de photo sans les payer, ils peuvent devenir assez agressifs. Ils vous demandent souvent entre 5 et 10 dollars par cliché. Lorsqu’un des personnages demande à un touriste de prendre une photo avec lui, les autres se joignent souvent à ce dernier et veulent également être payés. C’est une arnaque, alors continuez à marcher et ignorez-les.

Les CDs de musique

Une autre escroquerie est celle qui consiste à vous donner un CD gratuit de leur musique. Si vous le prenez, ils vous demanderont de faire un don. Continuez à marcher ! Il s’agit souvent de disques vierges.

Les autos noires et les faux Uber

Si vous montez dans un taxi noir, il vous en coûtera le double, le triple ou plus qu’un taxi normal ou un Uber. Soyez malin et refusez les offres que vous feraient des chauffeurs insistant pour les suivre. Autrement, vous n’auriez pas le choix de payer, puisqu’ils prennent vos bagages.

Vous pourriez aussi vous faire avoir par quelqu’un qui se prétend un chauffeur Uber. Uber ne fonctionne qu’avec l’application mobile. Cela signifie qu’il s’agit d’un escroc qui n’attend que de vous faire payer un prix élevé pour son service de taxi.

Les files et/ou les temps d’attente pour un taxi ou un Uber peuvent être longs, mais il existe de nombreux autres moyens de transport pour se déplacer dans Manhattan et d’autres arrondissements, comme le métro ou les bus de ville. Vous pouvez aussi essayer les concurrents d’Uber comme Lyft.

Les hot dogs à 30$

Si vous pensiez que la nourriture était chère pendant le Superbowl, certains vendeurs extérieurs escros n’écrivent pas les prix sur la nourriture qu’ils vendent. Partez ! Certains tenteront de vous faire payer un hot-dog entre 20 et 30 dollars, alors que les vendeurs honnêtes les vendent entre 1,50 et 3 dollars. Avant d’aller chercher de l’argent pour acheter de la nourriture chez un vendeur de rue, regardez les prix affichés.

La MetroCard

Vous arrivez à une station de métro et il y a un panneau « Hors service » sur le guichet pour acheter des billets. Vous voyez alors quelqu’un qui vous ouvre la porte de secours et demande de l’argent pour vous faire passer. Si vous vous faites prendre sans ticket de métro, vous recevrez une lourde amende. Vous pouvez vérifier si le distributeur est vraiment hors service ou charger votre carte dans une station de métro populaire où il y a suffisamment de trajets pour éviter ce type d’escroquerie.

L’arnaque à la MetroCard vise les touristes qui quittent New York. Les escrocs veulent votre carte pour revendre les passages. Votre carte vaut 1$ plus les montants restant dessus. Conservez-la pour votre prochaine visite à New York. De plus, vous aurez besoin de votre MetroCard pour l’Airtran à l’aéroport, alors gardez-la !

L’arnaque « je peux vous parler une minute »

Une conversation qui commence généralement par « Puis-je vous parler une minute » est suivie d’une histoire triste et de l’argent sera demandé. « Mon fils m’attend à Brooklyn. C’est ma voiture et je suis tombé en panne d’essence. Pouvez-vous me donner quelques dollars ? » La gare ferroviaire et la gare routière comptent beaucoup de ces escrocs qui racontent des histoires similaires. La même personne qui vous demande de l’argent aujourd’hui pour résoudre son problème aura exactement le même demain. Ne leur donnez pas un seul dollar.

Les calèches et les taxi vélos de Central Park

Que pensez-vous de 4,99 $ par minute avec une taxe supplémentaire de 18 % ? Un trajet de 15 minutes en vélo-taxi vous coûtera 120$. Une promenade de 15 minutes en calèche vous coûtera 50$ plus le pourboire. Assez parlé.

Si vous voulez faire du vélo à Central Park, louez un Citi Bike pour 12$ par 24 heures.

Trouve la balle

Vous pourriez être tenté de vous arrêter et de regarder une partie de coquilles « Trouvez la balle ». Ces types habiles ont des complices qu’ils font gagner pour vous faire miroiter l’appât du gain. Le problème : si vous ne faites pas partie du groupe d’acolytes, vous ne gagnerez jamais. De plus, pendant que vous êtes captivé par la partie, d’autres escrocs essaient de fouiller vos poches et de chercher dans vos sacs de l’argent ou des objets de valeur. Si vous voulez mon conseil, continuez à marcher.

Les guichets automatiques truqués

N’utilisez les distributeurs automatiques que lorsqu’ils se trouvent dans une banque connue. Ceux qu’on retrouve dans la rue ont souvent été compromis et vous pourriez apercevoir des transactions suspectes sur votre compte bancaire.

Read more about: Conseils New York